La pêche

bateaux

Longtemps premier port thonier de la côte atlantique, l’Ile d’Yeu voue encore à la pêche une place active. On trouve sur ses quais bar, baudroie, sole, merlu ainsi que crustacés et mollusques.
Le port compte un bassin à flots de 150 mètres de quai de débarquement des produits de la pêche avec cinq grues.

L’île se distingue par une pêche diversifiée, avec une dominante de navires polyvalents. La majeure partie de la flotte est constituée de fileyeurs, palangriers, caseyeurs soit 9 navires qui pratiquent la pêche au large et 16 la pêche côtière.

Les principales espèces débarquées avec les volumes en tonnes en 2018 :

  • Merlu : 1700 t
  • Baudroie (lotte) : 260 t
  • Sole : 205 t
  • Bar : 107 t
  • Thon rouge : 105 t
  • Lieu jaune : 80 t

Ces six espèces de poissons ont constitué en 2018 80% des volumes débarqués, mais 90% de la valeur totale qui a été de 13 M €. Les autres espèces sont le maigre, la dorade, le turbot. Les moules, les patagos (vénus chambrière) participent également à l’activité de pêche côtière insulaire.

poisson